Would you like to view this site in English? Yes No
IRONMAN - đŸƒđŸŒâ€â™€ïž17h10, dĂ©part des 42,2km du marathon - 5h15. Certainement ma plus grosse dĂ©ception ! Une fois le vĂ©lo posĂ©, je savais que je franchirai la ligne...
   {{tag}} 

đŸƒđŸŒâ€â™€ïž17h10, dĂ©part des 42,2km du marathon - 5h15. Certainement ma plus grosse dĂ©ception ! Une fois le vĂ©lo posĂ©, je savais que je franchirai la ligne d'arrivĂ©e... j'Ă©tais moralement en pleine forme malgrĂ© un dĂ©but de fatigue physique. Les 10 premiers km ont Ă©tĂ© parfaits. Une heure pile et chaque kilomĂštre dĂ©roulĂ© avec rĂ©gularitĂ©. Pourtant tout a dĂ©gringolĂ© Ă  partir du 12Ăšme km, sans aucun signe avant-coureur. J'ai luttĂ© jusqu'au 15Ăšme... et puis je n'ai rien su faire. Tout allait dans ma tĂȘte mais mon corps ne voulait pas. Je n'ai rien pu faire de mieux que prendre une allure de 8km/h en marche rapide. La pluie et la nuit tombante ont fait fuir les rares spectateurs. Plus de la moitiĂ© du parcours Ă©tait un no man's land non Ă©clairĂ©... j'ai regrettĂ© la folle ambiance de Vichy ! Nous Ă©tions seuls, on se soutenait en petits groupes. J'ai rencontrĂ© Liam, Michel, Stephane et Karina avec lesquels j'ai parcouru un bout de chemin. À chaque pas, j'Ă©numĂ©rais les personnes qui suivaient la course... et c'Ă©tait un peu de rĂ©confort. Chaque tracker passĂ© Ă©tait un message que je vous envoyais pour dire : j'arrive !

Ce qui est Ă©trange dans cette journĂ©e, c'est le manque d'Ă©motion. Ni excitation, ni dĂ©tresse, ni sensation d'accomplir quelque chose d'extraordinaire. J'ai tellement vibrĂ© pour tous mes amis qui ont accompli leurs exploits cette annĂ©e... et pour moi je n'ai rien ressenti. Au 40Ăšme km je me suis forcĂ©e Ă  recourir, je ne gagnais qu'une poignĂ©e de secondes mais je voulais franchir la ligne un peu plus dignement. Dans les 200 derniers mĂštres, on se retrouve soudainement sous le feu des projecteurs, dans les hurlements de la foule en dĂ©lire et les mots du speaker rĂ©sonnent : YOU ARE AN IRONMAN ! Et tout explose dans la tĂȘte, comme une bombe Ă  retardement. J'ai fait partie des 301 femmes qui se sont alignĂ©es aux cĂŽtĂ©s de 2607 hommes. Et parmi elles, je suis certainement la plus comblĂ©e. À l'arrivĂ©e, je n'ai rien vu d'autre que @tom_pozzo qui m'attendait. Quelle fiertĂ© que tu aies accompli un SUB10 pour ton premier IronMan ! Et aussi quelle fiertĂ© de t'avoir dit oui... mĂȘme avant que tu me poses la question. Je t'aime et c'est tout ce que j'ai Ă  dire Ă  ce sujet !

Instagram by Caroline Varée on Instagram